CanadaISOC Québec

Algorithmes et protection du consommateur : ISOC Québec reçoit un financement du Commissaire à la protection de la vie privée

MONTRÉAL, le 20 juillet 2020 – Dans le cadre de sa nouvelle orientation stratégique portant sur l’analyse de l’impact des algorithmes sur la vie privée, le Commissariat à la Protection de la Vie Privée (CPVP) a octroyé, à travers son programme des contributions, une subvention à la Société Internet du Québec (ISOC Québec). Piloté par Destiny Tchéhouali (Professeur au département de communication sociale et publique de l’UQAM et Président du Conseil d’administration d’ISOC Québec), le projet de recherche intitulé « Alter Algo: les algorithmes sont-ils vraiment nos alter ego numériques? » permettra d’étudier les perceptions et d’évaluer les niveaux de maturité et de confiance des utilisateurs canadiens – en particulier les jeunes – envers des services de visionnement et d’écoute en continu, relativement à l’utilisation de leurs données à des fins de recommandations algorithmiques personnalisées sur ces plateformes.

Le projet Alter Algo examinera en profondeur l’applicabilité du concept de « consentement éclairé » des utilisateurs des plateformes de diffusion culturelle offrant des services à l’échelle mondiale. En effet, on s’interroge ici sur la manière dont les pratiques de profilage et les recommandations algorithmiques personnalisées des plateformes de streaming induisent d’une part des biais sur le « choix éclairé » des consommateurs culturels canadiens et influencent d’autre part le processus de découverte en ligne des œuvres culturelles et artistiques par les publics locaux/nationaux. Il s’agira également d’évaluer à quel point les politiques de confidentialité de ces plateformes mondiales incitent et contraignent les utilisateurs à ne prendre aucune précaution particulière quant au partage et à l’exploitation de leurs données personnelles, y compris via des entreprises tierces.

Durant l’année 2020-2021, le Comité Réglementation d’ISOC Québec travaillera à éveiller le sens critique des utilisateurs canadiens qui souscrivent aux services de streaming sur les mécanismes et le fonctionnement des algorithmes de recommandation mais aussi à inciter à une plus grande vigilance sur les biais et dérives qui peuvent orienter ou affecter la consommation culturelle des canadiens en ligne. Il nous fera plaisir de vous tenir informés de l’évolution de ce projet, via le site Internet d’ISOC Québec. Vous pouvez consulter ici la liste des projets en cours financés dans le cadre du Programme des Contributions du CPVP.

Renseignements : Carolle VODOUHE | Coordinatrice du Comité Règlementation d’ISOC Québec | cvodouhe@isoc.quebec