Rapport 2018 sur l’état de la Francophonie numérique

Publié par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ce rapport a été coordonné par  l’Institut du droit de l’espace et des télécommunications (Idest) et la Chaire UNESCO sur les pratiques émergentes en technologies et communication pour le développement de l’Université Bordeaux Montaigne. Il contient des avis d’experts et met l’accent sur les tendances numériques des dernières années et sur des exemples de bonnes pratiques dont les pays francophones peuvent s’inspirer. Il s’agit d’un outil de travail visant à nourrir la réflexion et à éclairer les prises de décision des dirigeants des États membres de l’OIF, lesquels sont confrontés à des défis économiques et culturels associés au nouvel environnement numérique.

Destiny Tchéhouali, président d’ISOC Québec a notamment contribué à la rédaction de ce rapport en tant qu’auteur du chapitre 3.2 : « Contribuer à l’émergence d’une gouvernance de l’Internet qui favorise le développement et l’expression de la diversité culturelle et linguistique » (pp. 182-212).

Très impliqué dans la Francophonie numérique et ses développements, ISOC Québec avait déjà réalisé, en partenariat avec les mêmes acteurs, le Rapport 2014 sur l’état de la Francophonie numérique.

 

 

Sources :